Climatisation en fumée, plus de peur que de mal…

La nuit où le Cinos a failli partir en fumée

Plus de peur que de mal certes, mais l’incident prive la structure de sa salle de 300 places. Malgré les vacances scolaires, aucune date n’est avancée pour un retour à la normale.

C’est le système de climatisation situé sur le toit qui est à l’origine d’un début d’incendie au niveau de la salle 1 (en haut).

On n’ose imaginer ce qu’il se serait passé si l’employé n’avait pas effectué sa routine. Un dernier tour d’inspection pour s’assurer qu’il ne reste personne dans le cinéma et que tout va bien. « On a eu un souci avec un bloc de climatisation situé sur la terrasse au dessus de la salle 1 » explique Claude Vilcot, président de la SPL (société publique locale) Cinos, « Celui-ci s’est enflammé. Hormis quelques fumées il n’y a pas eu plus de dégâts ». Pourtant depuis mercredi dernier, le Cinos tourne sur deux salles. « Tant que notre prestataire de service, Dalkia, n’aura pas identifié avec précision l’origine du problème, nous ne pouvons pas rouvrir cette salle ».

Un souci de programmation

Cet incident pose un évident problème de programmation d’autant que nous sommes en pleines vacances scolaires. De retour de congés, le programmateur Didier Dupuis se creuse la tête pour ajuster son programme sur les deux salles restantes. « J’espère pouvoir faire au mieux…. je compose. J’ai pris contact avec tous les distributeurs pour leur expliquer la situation ». Avec les sorties de Fast and furious, du dernier Jugnot et d’autres films, l’équation est compliquée. « Pour l’instant je mets 9 films dont 3 sorties nationales dans deux salles » poursuit Didier Dupuis, « C’est un moindre mal, car le cinéma aurait pu être détruit complètement ». Le public et les responsables du Cinos croisent les doigts pour que la situation s’éclaircisse rapidement. « Mais je n’ai pas de date » reconnaît Claude Vilcot.

Source

Noter l\\\'article

Vous aimerez aussi...