Climatisation: opération délicate en hélicoptère

climatisation BELVEDER
Environnement. Le Belvédère va être doté de nouveaux groupes de climatisation, plus écologiques. Un hélicoptère sera utilisé pour l’opération.

Un hélicoptère va survoler la galerie du Belvédère de Dieppe ce dimanche 10 janvier, dès le petit matin. Pour les riverains, pas de panique, il sera déployé pour effectuer une opération de maintenance : remplacer les groupes de climatisation sur la toiture du centre commercial du Belvédère. Au nombre de sept, exactement, ces « rooftops » à remplacer mesurent 2,50 m x 2,50 m et pèsent près d’une tonne chacun ! Construits en aluminium et fonctionnant comme des pompes à chaleur, les nouveaux rooftops vont permettre d’améliorer la performance énergétique du bâtiment. En outre, ils ne sont pas sujets à l’oxydation, un énorme atout dans une ville du bord de mer.

Un possible report

Leur coût s’élèverait à « plusieurs centaines de milliers d’euros »« Les anciens blocs étaient d’origine, ils avaient 20 ans ! Le coût est élevé mais le retour sur investissement sera rapide. Si l’on économise ne serait-ce que 12 % d’économie par an, l’impact environnemental et économique est énorme », précise Sébastien Ancel, le directeur du centre commercial du Belvédère. « Dans la foulée de la COP 21 (conférence sur le climat, NDLR), nous avons décidé d’anticiper sur ce que les pouvoirs publics demanderont certainement à l’avenir. » Les groupes de climatisation devront être transportés par l’hélicoptère au bout d’un filin d’une vingtaine de mètres de long, entre le parking et la zone de fixation, sur le toit de la galerie, où ils seront réceptionnés et installés par les techniciens.

Une opération de précision, menée par l’entreprise spécialisée Bertrand Froid (basée à Amiens) dont l’intérêt pour le directeur et qu’elle « ne détruira pas la voirie, contrairement à l’installation d’une grue de 200 tonnes ». Pour des raisons de sécurité, toute la zone est fermée au public, à la circulation comme au stationnement, par arrêté municipal.

Si la visibilité n’était pas jugée suffisante ou le vent trop important, toute l’opération pourrait être reportée au dimanche suivant, le 17 janvier. « Ce sont les derniers à remplacer. Après cela, on fonctionnera avec du matériel neuf et l’on sera tranquille pour 15 ans… », explique Sébastien Ancel. Avant de rappeler qu’un nouveau grand chantier va s’ouvrir sur la zone commerciale dans à peine plus d’un mois, avec la réfection du parking et de ses 1 100 places.

 

Source

Vous aimerez aussi...