Face à la chaleur, moins d’un bus sur quatre est climatisé

climatsation-bus-ratp.001.jpeg.001

 

Ce n’est déjà pas très agréable de prendre le bus en temps normal. Alors, quand le thermomètre, sûrement pris par la fièvre olympique, s’évertue ces derniers jours à battre des records, ça devient carrément l’enfer. La promiscuité, combinée à une température suffocante et à une trop timide aération, c’est le triste quotidien de l’écrasante majorité des usagers des bus franciliens en période de forte chaleur.

 

Une situation inacceptable pour la Fédération nationale des associations d’usagers des transports en commun d’Ile-de-France (Fnaut-IDF), qui a interpellé par courrier la présidente (LR) de la région et du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), Valérie Pécresse, la semaine dernière. « Très peu de bus sont dotés de climatisation […] Cette situation nous paraît tout à fait anormale. Alors qu’aujourd’hui la plupart des voitures sont équipées de climatisation, ne pas proposer un tel équipement pour les bus est de nature à en dissuader l’usage ».

 

De fait, d’après les informations fournies par le Stif, moins d’un bus sur quatre roulant en Ile-de-France est équipé de la climatisation. C’est sur le réseau RATP qu’on le remarque le plus, avec à peine 400 bus équipés sur un parc de 4 500 véhicules. En revanche, près de la moitié (44 %) des 3 000 bus circulant sur d’autres réseaux, comme Optile, ont la climatisation et c’est également le cas de 90 % des 2 000 cars qui circulent essentiellement en grande couronne.

 

La raison ? « C’est le résultat d’une volonté politique évidente », explique le nouveau directeur général du Stif, Laurent Probst. « Au nom de la défense de l’environnement et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la majorité précédente a totalement arrêté la commande de bus équipés de systèmes de climatisation il y a sept ou huit ans », précise-t-il.

 

Mais à l’en croire, « la climatisation n’est pas un tabou pour le nouvel exécutif ». « Nous travaillons à un nouveau plan bus, qui sera prêt d’ici au mois de décembre. Je dispose dans ce cadre d’un mandat clair : l’amélioration du confort des voyageurs. Elle passe entre autres par des bus équipés d’un système de climatisation », promet Laurent Probst. On en frissonne déjà… de fraîcheur bien sûr.

 

 

 

 

Source

Vous aimerez aussi...