Pic de chaleur : comment utiliser la climatisation sans tomber malade ?

Si elle offre un confort bien appréciable, la clim peut aussi provoquer une sécheresse des muqueuses et favoriser les allergies. Un médecin nous donne quelques conseils pour l’utiliser au mieux.

Pic de chaleur en vue ! Samedi 30 juin, les températures maximales seront comprises entre 32 et 38°C en France. « Les plus fortes chaleurs sont attendues sur le Sud-Ouest et Centre-Est. Sur ces régions, le seuil des 35°C sera dépassé par endroits », détaille Météo France. Conséquence, les climatiseurs vont tourner à plein régime. Un souffle d’air frais à la maison, au travail, dans les transports… Est-ce vraiment une bonne idée pour notre santé ?

La climatisation a plutôt des effets positifs quand elle est bien utilisée.Matthieu Calafiore, médecin généralisteà franceinfo

Soyons francs, quand le thermomètre dépasse les 30°C, allumer un climatiseur est un vrai confort. D’ailleurs, « le corps a besoin d’une température extérieure de 20 à 21°C pour se maintenir à 37°C sans effort »,explique Matthieu Calafiore, médecin généraliste et maître de conférences en médecine générale à l’université de Lille. Ce vent de fraîcheur est même recommandé pour les personnes âgées et les enfants, particulièrement vulnérables.

 

Maux de gorge, nez qui coule, peau qui gratte…

Mais attention, la climatisation n’est pas une solution miracle. Elle peut même causer des désagréments, comme des maux de gorge, un écoulement nasal ou des démangeaisons. En effet, « la climatisation refroidit l’air, mais l’assèche aussi », explique Matthieu Calafiore. De quoi provoquer une sécheresse des muqueuses. Les contractions musculaires sont aussi plus fréquentes lorsque l’on se trouve dans l’axe de diffusion de l’air frais.

La clim n’est pas non plus l’amie des personnes allergiques. « La climatisation recycle l’air, donc les allergènes sont eux aussi recyclés en permanence dans la pièce ou dans la voiture », complète le médecin. Les personnes sensibles aux pollens peuvent ainsi être davantage gênées.

Plus grave (et plus rare), une maladie peut être transmise par la climatisation : la légionellose. Cette infection, non transmissible d’humain à humain, résulte de l’inhalation de gouttelettes d’eau contaminées, dispersées notamment par les systèmes de climatisation. En 2015, 101 personnes ont été touchées à New York, dont 94 ont été hospitalisées et 10 sont mortes. « La parade, c’est d’entretenir la climatisation et de bien nettoyer à l’intérieur », rappelle Matthieu Calafiore.

 

Pas plus de 7°C d’écart entre intérieur et extérieur

Quelques conseils permettent de profiter de la clim sans s’abîmer la santé. « Il faut aérer les pièces, la nuit ou en soirée, pour renouveler l’air », préconise Matthieu Calafiore. La climatisation doit aussi être réglée convenablement. « Il ne faut pas vouloir absolument mettre une température à 19°C, précise le médecin. Les recommandations, c’est de ne pas descendre à 5 ou 7°C en dessous de la température extérieure. » Sinon, attention au choc de températures.

Pas besoin de clim non plus dès qu’il fait 25°C dehors. Il est important de laisser son corps s’autoréguler. « Il faut à peu près une semaine pour que le corps s’adapte, régule la transpiration et les échanges de chaleur », explique Matthieu Calafiore. D’autant qu’il existe d’autres solutions, comme les brumisateurs. « Il faut bien pulvériser l’eau, la laisser en contact avec la peau pendant une minute et ensuite éponger », détaille le médecin. Autre possibilité : rafraîchir ses avant-bras sous l’eau froide ou utiliser un ventilateur. En respectant ces quelques règles, la climatisation devrait rester votre alliée pour l’été.

 

Source

Vous aimerez aussi...