POMPE A CHALEUR

Quelle pompe à chaleur choisir ? Quel type, quelle puissance ?

pompe a chaleur

LA POMPE A CHALEUR AÉROTHERMIQUE – air/air ou air/eau

Dans le cas d’un échange air/air, cette pompe à chaleur aspire l’air ambiant intérieur ou extérieur et le transforme en air chaud. Lorsque l’air provient de l’extérieur, il est véhiculé par des ventilo-convecteurs qui pulse l’air à l’aide d’un ventilateur, et le réchauffe au moyen de batteries thermiques à détente directe.

Dans le cas d’un échange air/eau, cette pompe à chaleur puise des calories extraites de l’air froid extérieur pour chauffer un liquide caloriporteur pour des radiateurs ou un plancher chauffant par exemple.

LA POMPE A CHALEUR GÉOTHERMIQUE

puise, à l’aide capteurs, des calories dans le sol, dans un puits ou dans une nappe d’eau souterraine, qu’elle restitue par des émetteurs de chaleur via un circuit d’eau chaude ou de chauffage.

Les capteurs peuvent être installés soit horizontalement (sur une grande surface mais peu profondément 1,50 mètres maximum) ou verticalement (100 mètres maximum de profondeur) dans le sol ou verticalement dans une nappe phréatique (100 mètres maximum de profondeur).

Un bilan énergétique effectué par un technicien professionnel est idéal pour évaluer les besoins énergétiques et ainsi déterminer la puissance nécessaire d’une pompe à chaleur. Car, si cette dernière est trop puissante par rapport à l’usage souhaité, son achat et son installation seront trop onéreux, la consommation électrique se verra augmentée également, et ses performances et durée de vie seront réduites. A contrario, si la pompe à chaleur n’est pas assez puissante, un autre dispositif de chauffage sera, non pas facultatif, mais obligatoire et les économies seront par conséquent faibles.

Quant à l’installation, ne pas négliger le fait que la réglementation oblige qu’un fluide frigorigène (présent dans les systèmes de pompe à chaleur) soit manipulé uniquement par des professionnels qualifiés et agréés. Une « pré-installation » peut être exécuté par tout bricoleur averti mais la mise en service doit obligatoirement être réalisée par spécialiste (articles R543-84 et R543-99).

 

Et le coût d’une pompe à chaleur ? Économique ou pas ?

C’est avant tout la puissance de la pompe à chaleur qui détermine son prix. Exemple pour une pompe à chaleur installée dans une maison récente ou en construction, le prix moyen est de l’ordre de 85 € le m2 à chauffer mais cela diffère selon un grand nombre de critères. Pour un bâti ancien, le prix est très variable selon l’isolation, la qualité des murs, la surface totale et le nombre de pièces à chauffer.

Ne pas oublier que l’on peut bénéficier d’un crédit d’impôts, d’aides et prêts à l’amélioration, à la rénovation et à la performance énergétique de l’habitat (renseignements auprès du département, de la région ou d’organisme tel que l’ANAH Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat par exemple).

Il est bien évident que la pompe à chaleur permet de faire des économies d’électricité à conditions qu’elle soit bien installée, que sa puissance et son coefficient de performance soient bien déterminés.

002

 

Vous aimerez aussi...